10 conseils essentiels pour une cuisine bien pensée.


Cette année, c’est décidé, vous changez votre cuisine !
Mais comment la choisir ? Comment l'agencer ? Quelles astuces vous feront gagner de la place, lesquelles vous faciliteront le quotidien ?  

Bref comment créer une cuisine fonctionnelle et tendance ?

Je suis Paul, conseiller HYGENA et je vous partage mes règles et astuces pour bien aménager votre future cuisine.

1 - Avant de vous lancer, un plan d’action s’impose !

Penser l’aménagement de votre cuisine, c’est généralement stressant. On ne change sa cuisine en moyenne que tous les 18 ans !

Il est primordial de tenir compte de la manière dont vous allez vivre dans votre cuisine.

Êtes-vous une famille, un couple sans enfants, êtes-vous célibataire ?
De quel espace disposez-vous ?
Passez-vous du temps à préparer de bon petits plats, aimez-vous cuisiner en famille, recevoir ?
Tous ces éléments ne sont pas à négliger, ils vous donneront une base de départ pour imaginer la cuisine dont vous rêvez.

Autre point important : Réfléchissez à la disposition et à l’aménagement de votre future cuisine pour faciliter votre vie quotidienne.
Rien de plus pénible qu’un meuble mal placé, qu’une table trop grande(ou trop petite !), de devoir pousser une chaise ou pire, traverser toute la cuisine pour atteindre la poubelle !

Il faut penser ergonomie et praticité avant tout !

2 - Le fameux triangle d’activité.

La base !
Peut-être en avez-vous déjà entendu parler ? Si ce n’est pas le cas, vous l’avez sûrement déjà pratiqué sans le savoir ! Le triangle d’activité dans la cuisine correspond et répond aux 3 éléments suivants :
⦁    L’eau (le lavage),
⦁    Le froid (le réfrigérateur),
⦁    Le chaud (les plaques de cuisson).
Ces trois éléments doivent être disposés à égale distance et former un triangle virtuel.
Ni trop éloignés, ni trop près, c’est entre ces trois éléments que vous allez vous déplacer le plus souvent.

Le conseil de Paul : «Fermez les yeux, représentez-vous votre future cuisine mentalement et imaginez ce triangle, pour déterminer comment placer les éléments pour que vos déplacements soient fluides et naturels »

3 - Une bonne organisation de l'espace.

Une fois déterminée, le type d’implantation de votre cuisine, faites bien attention aux dimensions des meubles et à l’espace restant pour circuler.
5 chiffres sont à garder en tête, prévoyez toujours :
⦁    60 cm minimum entre la plaque de cuisson et la zone de lavage,
⦁    100 cm de libre devant les portes de placards, le lave-vaisselle, le four s'il est encastré dans les éléments du bas,
⦁    120 cm entre deux rangées d’éléments bas pour permettre à deux personnes de se croiser,
⦁    une hauteur de plan de travail entre 85 et 87 cm,
⦁    70 cm minimum de hauteur entre les plaques chauffantes et votre hotte de cuisine pour éviter de vous cogner la tête régulièrement !
 
Attention également à ne pas placer trop haut les placards. Une hauteur maximale haute de 2,20 mètres est idéale, sinon il vous faudra faire appel à plus grand que vous ou utiliser une chaise pour atteindre le placard hors de portée. Pas idéal, convenons-en !


Le conseil de Paul : « N’hésitez pas à utiliser votre bon sens et votre vécu ! »


Poubelle, évier et lave-vaisselle doivent être proches, afin de pouvoir facilement vider les assiettes contenant des restes, puis les ranger dans le lave-vaisselle ou dans l’évier et sur l’égouttoir. Lorsque la vaisselle est propre, son rangement doit être aisé, les placards contenant les assiettes, verres et casseroles doivent donc être proches et faciles d'accès (notamment pour les meubles en hauteur).

4 - La prise de mesures et le plan 3D de votre cuisine.

Pas de stress !
Notre outil de conception HYGENA 3D et nos conseillers en ligne vont vous faciliter la tâche et vous permettre en quelques clics de définir votre projet.

Mais avant toute chose, il faut prendre les mesures de votre pièce.

Les mesures de la cuisine sont importantes à prendre au millimètre près et avec rigueur.


Le conseil de Paul : « Prenez votre carnet et votre mètre et notez soigneusement les dimensions (longueur, largeur et hauteur de chaque mur), les angles droits ou non, l’implantation des ouvrants (portes et fenêtres), les raccordements et enfin les éléments techniques (eau, gaz, électricité, mais aussi les prises, interrupteurs, radiateurs).
Il ne vous reste plus alors qu’à suivre notre concepteur pas à pas. »



5 - Le budget.

Pas si simple de déterminer le « bon » budget, celui qui va équilibrer votre porte-monnaie et vos envies !
Sachez que ce n’est pas la surface de votre pièce qui va déterminer le coût de votre cuisine, ce serait bien trop simple !

Ce qui va déterminer le devis final, ce sont avant tout les aménagements : la quantité de meubles et leurs aménagements intérieurs, les matériaux choisis ainsi que le choix de votre électroménager.
Vous l’aurez bien compris, il n’y a pas de budget type. Il faut savoir se faire plaisir tout en se montrant raisonnable.

Le conseil de Paul : « Notre concepteur HYGENA 3D, vous aidera en vous proposant un devis pour chaque cuisine proposée.
Vous pourrez ainsi modifier vos aménagements et les adapter en fonction de votre budget. »

6 - Plein feu sur la lumière.


L’éclairage, c’est la touche finale qui va mettre en valeur votre cuisine et définir son ambiance.
Les luminaires offrent une infinité de possibilités, spots encastrés, plafonnier, suspensions, ruban leds, le choix est large.

Le conseil de Paul : « Il sera judicieux de varier les sources de lumières
Déterminez les zones qui nécessitent un bon éclairage, comme par exemple, la zone de préparation  qui a besoin d’un éclairage direct.
Attention de choisir le bon angle de lumière pour éviter une ombre qui peut s’avérer très désagréable à l’usage !
Privilégiez les leds qui sont moins gourmandes en énergie »


Si vous avez choisi d’installer un ilot central, n’oubliez pas non plus d’installer des luminaires juste au-dessus.

Pensez également à ajouter des éclairages secondaires, dans une niche, dans un placard vitré, avec un fond éclairant dans les meubles hauts ou des tablettes en verre équipées de leds… pour diffuser une lumière douce.
Quoi de plus désagréable qu’une lumière intense le matin au réveil !


Enfin, la résistance de vos luminaires est tout aussi importante. Il faut qu’ils soient assez résistants à l’humidité et aux projections auxquelles ils peuvent faire face dans votre cuisine*.


7 - Le choix des matériaux du sol au plafond.

Les matériaux et les couleurs peuvent changer radicalement l’allure de votre cuisine.
Mais attention, ce n’est pas qu’une question d’esthétique, choisissez des matériaux faciles à vivre.

Les façades : Le mélaminé est l’un des matériaux principalement utilisés pour les cuisines.
Et pour cause, il offre de nombreux avantages :
La facilité d’entretien : un chiffon doux, une éponge ou un tissu en microfibre, et le tour est joué. Il suffit de pas grand-chose pour nettoyer les surfaces en mélaminé. Vous devrez cependant éviter tout ce qui est abrasif ou décapant.
La solidité : le mélaminé jouit d’une grande résistance. Il s’utilise pour la construction de tous les éléments des meubles de cuisine, du fond de tiroir aux portes et est hautement résistant à la cassure.
Le prix :  d’un excellent rapport qualité/prix, il permet la conception de cuisines tout à fait abordables.

Le plan de travail :
une large palette de matériaux est désormais disponible : pierre, quartz, résine, verre, bois, Inox, stratifié... Outre le prix, le choix est aussi fonction de l'usage plus ou moins intensif, de la résistance aux chocs, aux rayures, à la chaleur, aux produits de nettoyage.

Le conseil de Paul : « D’entretien facile, le plan de travail stratifié est la parfaite combinaison entre qualité et prix abordable. »



Le sol : sans cesse malmené, le sol d’une cuisine requiert certaines qualités essentielles.
On attend de lui qu’il soit : étanche, résistant, facile d’entretien et surtout antidérapant.

Si le carrelage a longtemps été considéré comme l’unique option pour la cuisine, d’autres matériaux contemporains ont fait leur apparition, comme le sol PVC ou stratifié, le parquet, plus simples à poser et désormais d’excellente qualité.

Le conseil de Paul : « Les sols se font moins sages que par le passé. On peut s'amuser à mélanger des carreaux pour un style bohème dans l'air du temps, ou adopter un parquet pour un côté rustique assumé ».

La peinture : comme la salle de bains, la cuisine est une pièce humide qui nécessite un revêtement spécial pour les murs

Côté peinture, pensez à en choisir une résistante à l’eau pour éviter les craquellements dûs à l’humidité. Ce serait dommage d’avoir de la peinture qui craque dans votre cuisine toute neuve !
Pourquoi ne pas se tourner vers l’acrylique ? Résistante à l’eau et lessivable, elle est parfaite pour ce genre de pièces !

8 - Des rangements fonctionnels.


On n'a jamais trop de rangements dans sa cuisine !
Imaginez la place de chaque objet, regroupez les ustensiles par catégories, gardez votre vaisselle quotidienne facilement accessible et enfin placez les casseroles près des plaques de cuisson, tout comme la petite épicerie.

Le conseil de Paul « Pour un rangement optimisé, placez dans un tiroir profond les aliments qui servent très souvent (pâtes, riz, conserves, etc.). Vous pouvez idéalement utiliser le meuble d’angle et son plateau extractible.
Si votre cuisine est équipée d'un placard à rangements coulissant, installez sur une étagère le salé puis sur une autre le sucré.
Pour les produits type conserves, boissons, un placard pas trop proche du plan de travail fera l'affaire ! »


HYGENA vous propose une multitude de rangements pour une parfaite organisation de votre cuisine, notre conseiller déco vous aidera pour un aménagement idéal personnalisé.

9 - Un électroménager adapté.

Le choix de l’électroménager est essentiel pour un bon fonctionnement de votre cuisine.
Listez les appareils indispensables pour vous afin de ne rien oublier.

Considérez vos besoins en cuisine. Ils dépendront, bien entendu, de la taille de votre foyer mais aussi de vos habitudes. On ne choisira ainsi pas forcément le même réfrigérateur pour un couple sans enfants et une famille nombreuse...

Le conseil de Paul : « N’hésitez pas à optimiser l’espace en plaçant un support en hauteur pour le micro-ondes, ou en utilisant un angle du plan de travail pour y placer astucieusement votre petit électroménager. »

HYGENA a choisi comme partenaire le groupe Schneider qui propose une large gamme d’électroménagers pour équiper entièrement votre cuisine.

10 - Le nombre de prise électriques et leur emplacement.

La norme NF C 15-100 impose dans la cuisine un équipement minimum.
Il convient donc de vous renseigner au préalable lorsque vous établissez vous-même le plan électrique de votre cuisine.

Voici toutefois les éléments pour commencer votre installation électrique :

Vous devez prévoir au moins 6 prises électriques dans votre cuisine, dont 4 qui sont spécialement dédiées au plan de travail.
Si votre cuisine fait moins de 4m², il vous est possible de n’en mettre que 3 pour le plan de travail.

Aucune prise de courant ne sera acceptée au-dessus de l’évier ou de la plaque de cuisson. Seule tolérance, la hotte avec une hauteur de 1m80 minimum.

Le conseil de Paul : « Pour calculer le nombre de prise de courant dont vous aurez besoin au niveau de votre plan de travail, , faites l’inventaire de l’électroménager que vous utilisez quotidiennement (cafetière, micro-onde, grille-pain, bouilloire, robots …). Ensuite, ajoutez-y 1 ou 2 prises pour les éléments que vous utilisez de temps en temps (mixeur, batteur, couteau électrique…).
Penser à installer une prise chargeur USB afin de profiter des moments passés dans la cuisine pour charger vos appareils. »

*Lorsque vous concevez ou rénovez une cuisine, il vous faut connaître la norme électrique à respecter dans cette pièce : la norme NF-C 15-100.